Décarbonation de la
MARINE MARCHANDE

OBJECTIF

ET

PRINCIPES

DE

FONCTION-

NEMENT

mission

Eolyss : objectif


L'objectif d'Eolyss est de favoriser et d'encourager l'utilisation de moyens de transport maritime moins polluants et plus respectueux de l'environnement. Eolyss est le portail de la décarbonation de la marine marchande à travers plusieurs actions :

  • Eolyss gère une base de données dans laquelle sont compilés des mouvements de navires marchands intégrant le tonnage des marchandises transportées, la nature et le type de navire et ses caractéristiques environnementales.
  • Eolyss calcule pour chaque transport la performance environnementale vis-à-vis du CO2, des NOx et des SOx et indique les évitements ou les réductions des émissions de ces substances par rapport à un transport conventionnel équivalent.
  • Eolyss effectue la gestion de ces données pour les acteurs qui en expriment l'intérêt (transporteurs, affréteurs, transitaires, chargeurs, clients...).
  • Eolyss extrait les informations d'évitement, les publie à travers les nombreux tableaux sur son site et rend cette information publique et disponible en temps réel permettant aux bénéficiaires d'exploiter ces informations et d'en tirer tous les avantages pour leur communication, pour la gestion de leur image environnementale et, le cas échéant, pour échanger ces informations sur les places financières traitant les produits financiers associés à ces informations.
  • Eolyss permet de suivre une flotte de navires, de calculer son empreinte carbone et d'observer l'évolution de cette flotte vis-à-vis des GES, des polluants marins et des économies de carburants.

Eolyss : Fonctionnement

Principe de base

mission

  • unUn navire effectue un transport de marchandise du port A vers le port B.
  • unLe navire transmet le connaissement à Eolyss lors de l'arrivée à destination.
  • unEolyss renseigne la base de données avec ces informations et calcule les évitements (GES, oxydes d'azote - NOx, oxydes de soufre - SOx) et les économies de carburant.
  • unLes évitements et les économies d'énergie générés par le navire deviennent immédiatement publics et accessibles à tous (anonymat possible si besoin).

Il est ensuite possible de faire la comparaison entre les performances d'un transport conventionnel et ceux du transport courant (le transport éco-responsable) et de déterminer son efficacité environnementale.

Par principe, le navire faisant l'objet de l'étude est appelé transport eco-responsable (ECO) et le navire typique de comparaison est appelé le transport conventionnel (CONV). Dans l'ordre normal des choses, on veut en effet comparer un navire optimisé (navire à voiles, par exemple) avec le moyen équivalent traditionnel qui aurait été utilisé si ce navire optimisé n'était pas disponible. Dans nombre de situations, lorsque l'on veut étalonner un navire traditionnel (ou une flotte de navires traditionnels), on comparera donc un navire classique avec son équivalent moyen classique. Le premier sera qualifié ECO alors que le second sera CONV, même si les deux sont des navires traditionnels.

Routes mono-segment

Les routes mono-segment correspondent à la situation de base où la route analysée n'est constituée que du seul segment maritime. Ces routes peuvent servir à comparer un transport conventionnel avec un transport éco-responsable, mais elles sont peu représentatives de la réalité. En effet, un chargeur devra le plus souvent ajouter une ou plusieurs étapes de pré-acheminement avant le transport maritime,et devra aussi compter sur une ou plusieurs étapes de post-acheminement pour que la marchandise arrive à bon port.

Routes multi-segments

Les routes multi-segments permettent de quantifier le transport d'un chargement point à point. Elles permettent d'évaluer les évitements pour un produit incluant des segments terrestres de toute nature (route, rail, fluvial, air...), et sont donc tout indiquées pour les chargeurs (par exemple, transport d'une machine-outil depuis la ville X jusqu'à A, tel qu'illustré ci-dessous).

Les étapes 1 à 4 ci-dessus sont les mêmes, mais l'étape 1 se décompose en davantage de segments individuels (pré ou post acheminement).

L'exemple ci-dessous va illustrer le principe.

mission

[Pré] caractérise un segment en pré-acheminement.
[Post] caractérise un segment en post-acheminement.

  • un - Route multi-segments : transport de marchandises de la ville X vers la ville A.
  • Route éco-responsable : 3 segments
    • deux - [Pré] Le chargement est transporté par camion depuis X vers le port Y.
    • trois - Le chargement est transporté par navire éco-responsable depuis le port Y vers le port C.
    • quatre - [Post] Le chargement est transporté par camion depuis le port C vers la destination A.
  • Route conventionnelle équivalente : 5 segments
    • cinq - [Pré] Le chargement est transporté par camion depuis X jusqu'à un noeud multimodal train/route T.
    • six - [Pré] Le chargement est transporté par rail depuis T jusqu'au port d'embarquement Z.
    • sept - Le chargement est transporté par navire conventionnel sur la route maritime Z - B.
    • huit - [Post] Le chargement est transporté par rail depuis B jusqu'au noeud intermodal D.
    • neuf - [Post] Le chargement est transporté par camion depuis D jusqu'à sa destination finale A.

Dans cet exemple, l'analyse ne porte pas uniquement sur les comparaisons des performances écologiques des navires (3 et 7), mais sur l'ensemble de la chaîne logistique. La comparaison se fait entre les émissions des segments 2, 3 et 4 et celles des segments 5, 6, 7, 8 et 9.

Cet exemple illustre la flexibilité que peut apporter un navire éco-responsable. Dans la réalité, le transport conventionnel est typiquement assuré par un gros porte-conteneur (PC) transportant 10000 conteneurs ou plus. Ces navires, du fait des économies d'échelle et de leur construction récente, offrent généralement de bons coefficients d'émissions (GES, NOx, SOx) par t.km transportées. Par contre, leur taille imposante limite les ports d'accueil aux très gros ports, ce qui réduit d'autant les routes disponibles et impose une logistique plus lourde pour expédier les marchandises de et vers ces ports, d'où davantage de contraintes en pré et post-acheminement.

Par contraste, un navire éco-responsable de taille beaucoup plus modeste peut accoster en de nombreux ports secondaires et peut réduire les étapes en pré et post-acheminement, ce qui demande moins d'étapes sur la route globale, et donc moins d'émissions. Il est paradoxalement possible que les évitements entre le navire éco-responsable et un porte-conteneur soient faibles, voir même, dans certains cas, à l'avantage du porte-conteneur, mais que les gains sur les autres segments justifient à eux seuls le choix du navire éco-responsable (le transport routier présente en effet de très mauvais coefficients d'émissions comparés aux navires). Logistiquement parlant, moins il y a de segments, plus le transport est efficace.

Eolyss rend visibles les acteurs (transporteurs et chargeurs) qui décident de promouvoir un transport vertueux et responsable. Ces entreprises peuvent utiliser cette information selon leur plan de communication.

Transport éco-responsable

Plusieurs approches permettent de réduire la pollution marine dans des proportions parfois extrêmement importantes (des évitements supérieurs à 90% sont des objectifs crédibles) :

Voiles Le vent a propulsé les navires pendant des millénaires jusqu'au début du 20ème siècle où il a été rapidement supplanté par l'énergie d'origine fossile (pétrole, charbon, gaz…) en raison de la plus grande opérationnalité offerte par les machines. La gratuité d'une énergie non polluante ne résistait pas aux nombreux avantages de l'énergie fossile, malgré les coûts occasionnés.

Aujourd'hui, les considérations environnementales, la raréfaction des sources d'énergie fossiles et la recherche d'alternatives viables moins polluantes ont amené à reconsidérer l'ancienne tradition vélique du transport marchand.

Les nouvelles technologies, les aides à la navigation et le potentiel gisant dans l'énergie éolienne offrent une alternative efficace au transport traditionnel tout en apportant une réponse pertinente à la pollution créée par l'industrie marine.

Cerfs-volants L'utilisation de cerfs-volants géants sous certaines conditions de vent peut amener des réductions notables dans la consommation de carburant.

Vitesse La réduction de la vitesse des navires peut être une alternative afin de réduire la consommation de carburant. Cette réduction se fait bien évidemment au préjudice d'un temps de parcours augmenté.

Carburants Les carburants utilisés pour propulser les navires sont très peu raffinés et possèdent des taux de soufre très élevés. Des carburants plus propres peuvent être utilisés au détriment d'un coût d'achat plus élevé. La réglementation pousse par ailleurs les transporteurs à utiliser des carburants moins nocifs pour l'environnement.
L'OMI (Organisation Maritime Internationale) impose depuis le 1er janvier 2020 l'utilisation de carburants moins soufrés à tous les navires marchands, faisant passer le taux de soufre de 3,5% à 0,5%.

Navires La course au gigantisme des navires est un moyen de réduire la pollution marine en réduisant l'utilisation de carburant par tonne transportée. Cette tendance se fait cependant au détriment de la diversité et du choix des routes maritimes où seules les liaisons à fort trafic sont offertes.

Énergies alternatives Verra-t-on demain des navires équipés de piles à hydrogène, des navires à propulsion électrique, à énergie solaire ?

Logistique La logistique peut être améliorée en optimisant les ressources maritimes et en favorisant les cargos les moins polluants.

Améliorations techniques Comme dans toute industrie, des améliorations techniques peuvent réduire les émissions des navires traditionnels de façon significative. De nouvelles pratiques de navigation peuvent également contribuer à ces réductions, notamment en agissant sur la vitesse de croisière. Certains armateurs prennent aussi des mesures intéressantes en allégeant les conteneurs, en utilisant des bois non exotiques, en utilisant des peintures moins chargées en solvants...

Biocarburants L'utilisation de biocarburants montre un grand potentiel, mais est un peu déroutante. Qu'un carburant soit d'origine fossile ou issu de la transformation de la biomasse, il va émettre les mêmes quantités de GES. Par contre, son analyse de cycle de vie, en déduisant les GES captés lors de la croissance de la biomasse, conduit à un bilan nettement moindre que s'il s'agissait de sources fossiles. Cette voie est en exploration et les évitements issus de cette filière ne sont pas encore parfaitement déterminés, d'autant plus que la controverse sur la préemption de cultures vivrières pour fabriquer des carburants entre aussi en considération.

pionniers

Les pionniers

Le transport maritime eco-responsable décrit une large gamme d'équipements allant des nouveaux navires résolument avant-gardistes et présentant un changement d'échelle dans la décarbonation jusqu'à des projets moins ambitieux incluant une ou plusieurs technologies évoquées ci-dessus. Selon l'approche, la conversion au transport maritime éco-responsable peut se traduire pour les chargeurs par un certain nombre de contraintes supplémentaires, notamment en raison de la nouveauté de cette industrie (navires à voiles, électriques, solaires...) et des aléas qui lui sont propres (nouveaux navires ou nouveaux équipements, délais éventuellement allongés, nouveaux partenaires...). Malgré ces changements, plusieurs entreprises pionnières ont décidé de relever le gant et de s'engager dans le transport maritime éco-responsable.

Eolyss vous permet de vérifier et de connaître l'impact écologique de ces nouveaux modes de transport. Toutes les solutions ne se valent pas, mais toute réduction de l'empreinte écologique est bonne à prendre. Les performances (Menu/Performances) des différents acteurs selon plusieurs critères permettent de mesurer les solutions les plus efficaces.

Vous pourrez constater l'importance vis-à-vis de la planète des réductions de la pollution marine apportée par le transport éco-responsable. Cette transition est rendue possible grâce à la collaboration et à l'engagement d'entreprises qui ont fait le choix de l'éco-responsabilité. Alliant l'utile à l'agréable, qu'elles en tirent ici tous les bénéfices en matière de communication et d'image auprès de leurs clients.

Bilan carbone

Les évitements de gaz à effet de serre (CO2) dans les zones maritimes internationales ne sont pas (encore) admissibles pour être échangés sur les bourses du carbone. Lorsque cela sera le cas, ceci constituera un levier supplémentaire encourageant une marine marchande plus respectueuse de l'environnement. Ce même principe pourrait s'appliquer aux polluants nocifs que constituent les NOx et les SOx, mais ceci dépend en partie de la volonté des dirigeants politiques en matière de protection de l'environnement.

Fonctionnement

Eolyss : partenariat

Eolyss s'adresse à toutes les entreprises évoluant dans le transport maritime (chargeurs, transporteurs, affreteurs, transitaires, courtiers...). Eolyss garantit son impartialité vis-à-vis de ses partenaires par la transparence de ses méthodes et des rapports transmis. La principale activité d'Eolyss est de colliger des données permettant de constater les efforts des entreprises en matière de transport éco-responsable. Un label est décerné par entreprise et par route maritime en fonction des réductions d'émission de polluants et de gaz à effet de serre. Ce label est un outil dont l'entreprise a toute la jouissance pour sa propre communication. Elle peut également utiliser les informations fournies par Eolyss selon ses besoins pour sa publicité ou sa promotion.

Fonctionnement

Eolyss : Avantages

Avantages pour les clients (chargeurs)

  • Baisse de leur empreinte écologique
  • Quantification précise et disponible rapidement
  • Label vert
  • Information directement accessible
  • Image d'entreprise vertueuse et éco-responsable
  • Matériel interne et externe disponible pour publicité et communication
  • Motivation pour les employés

Avantages pour les transporteurs

  • Encourage et renforce son choix industriel
  • Promeut son choix écologique
  • Accès simple et rapide à l'information
  • Facilite son développement d'affaires
  • Sécurise et fidélise ses clients
  • Facilite et optimise la gestion des calculs d'évitements

Avantages pour l'humanité

  • Encourage et promeut les entreprises vertueuses
  • Encourage la marine marchande non polluante
  • Contribue à réduire la pollution et les gaz à effet de serre

Pour plus d'information et pour connaître les conditions, veuillez utiliser ce formulaire.

Photo, courtoisie de Mark Galer